Etudions la faisabilité d'une crèche à Clair-Val



EXPOSÉ DES MOTIFS


Suite à divers contacts entre la Fondation du logement et la Fondation de la jeunesse, il y a maintenant plus de 2 ans, était prise la décision de lancer un concours d'architecture dans le périmètre Clair-Val (dernière la Migros) incluant des logements, y compris pour personnes âgées et... une crèche.

Après avoir déposé les demandes d'autorisation de construire pour une crèche de 34 places et suite aux différents allers et retours entre l'administration et les mandataires de la Fondation du logement pour affiner ces plans, la Fondation de la jeunesse a renoncé, début septembre, à poursuivre les démarches pour installer un nouvel espace de vie enfantine au chemin Clair-Val.

Nous avons bien compris que la Fondation de la jeunesse a pu offrir, dès cette rentrée 2014, environ 12 places supplémentaires pour nos jeunes Thônésiens et pourra encore en offrir 10 de plus, dans une année, suite à la libération de places actuellement réservées aux enfants de Puplinge à l'EVE Marcelly.

Nous sommes bien évidemment conscients qu'il faudra à court terme également construire une nouvelle crèche de grande taille sur les Communaux d'Ambilly, mais les besoins actuels des habitants du centre de la commune ne peuvent pas être mis en balance avec une future crèche qui sera situé bien au nord. En effet, le secteur de Clair-Val/Miribel sera constitué prochainement d'environ 200 nouveaux logements abritant un nombre proportionnel de familles car, contrairement à Etienne-Chennaz, il s'agira principalement de logements sociaux et de HLM et non des PPE.

Le DIP, sous l'égide de l'Observatoire cantonal de la petite enfance, annonçait début octobre un manque compris entre 3.000 et 4.000 places de crèche sur le Canton, suite à une étude effectuée auprès de plus de 2.300 familles.

Certes, Thônex n'est pas dans les communes « à la traîne » en matière d'offre, mais face à ce constat, pouvons-nous simplement refuser de créer de nouvelles places de crèche ? D'autant que notre commune voisine de Chêne-Bourg, qui ne se trouve qu'à 100 m. de cette future crèche potentielle, est en manque de places de crèche et qu'un partenariat serait peut-être possible, rendant ainsi service aux jeunes couples, ou mères célibataires, désirant ou devant rester actives dans le monde du travail et réduisant ainsi d'autant l'impact sur les finances communales thônésiennes.

Si nous sommes reconnaissants envers la Fondation de la jeunesse de ne pas vouloir imposer à la Commune une charges financière supplémentaire pour soutenir les places de crèche, nous pensons que cette décision doit être discutée au sein de notre Conseil municipal afin de valider ou non la construction d'une nouvelle crèche au regard des besoins et des possibilités financières communales.

C'est pourquoi, nous demandons que soit convoquée une séance commune des commissions « Finances » et « Ecoles et jeunesse » avec une audition de la Présidente et de la Directrice de la Fondation de la jeunesse ainsi que d'un représentant du DIP dans le domaine de la petite enfance, afin que nous puissions avoir toutes les informations récentes et précises sur les besoins (y compris sur un partenariat avec la Commune de Chêne-Bourg) et sur les conséquences financières liées à la construction d'une nouvelle crèche à Clair-Val.



MOTION


Le CONSEIL MUNICIPAL de Thônex

considérant:



i n v i t e La commission des Finances et la commission des Ecoles et jeunesse



Retour à www.pdc-thonex.ch